Carpe argentée et carpe à grosse tête

(Hypophthalmichthys molitrix)
(Hypophthalmichthys nobilis)

«Téléchargez la fiche en format PDF»

Distribution

Carpe argentée

Hypophthalmichthys molitrix © Nate Tessler, EnviroScience, Inc., Bugwood.org

Les carpes argentée (Hypophthalmichthys molitrixet à grosse tête (H. nobilis) n’ont pas de populations établies au Canada, n’ayant été signalées en nature et capturées qu’à quelques reprises dans le Lac Érié, respectivement1. Par contre, elles sont présentes chez nos voisins du sud depuis les années 702. En fait elles ont été introduites à plusieurs endroits dans le monde (H. molitrix : 80 pays et territoires, H. nobilis : 94) entre autres à des fins d’aquaculture, d’amélioration des pêcheries ou de contrôle du plancton. Leur évasion en milieu naturel pose problème étant donné leur avancée nordique par la rivière Mississippi1,2 reliée artificiellement au bassin hydrographique Grands Lacs-Saint-Laurent.

Carpe argentée

Hypophthalmichthys molitrix © 2013 Joseph R. Tomelleri – Cimarron Trading Company | joe@americanfishes.com

Description Ces deux espèces de carpes sont de gros poissons pouvant atteindre des longueurs supérieures à un mètre et peser plusieurs kilogrammes. Visuellement, les deux carpes se ressemblent, mais la carpe argentée est davantage compressée latéralement que son congénère2. Elles sont les seules parmi les carpes asiatiques d’intérêt introduites à présenter une quille à leur surface ventrale. Celle-ci facilite d’ailleurs l’identification : la quille de la carpe argentée s’étend de la gorge à l’anus, alors que celle de la carpe à grosse tête est plus réduite, n’étant présente qu’entre l’anus et les nageoires pelviennes2. Comme son nom l’indique, la carpe à grosse tête a une énorme tête pourvue d’une formidable bouche3. Sa coloration va du gris foncé sur son dos à des teintes plus blanchâtres sur les côtés et le dessous avec des taches foncées parsemées3,4. Le patron de coloration de la carpe argentée est plus pâle, passant du gris à l’argent, et dépourvu des taches rencontrées chez la carpe à grosse tête4. Comparativement aux carpes noire et de roseau, les yeux des carpes argentée et à grosse tête ont davantage un positionnement ventral. Aucun barbillon n’est retrouvé près de la bouche de ces deux envahisseurs, ni de rayons épineux dans leurs nageoires dorsales et anales4.   Habitat et biologie

Carpe à grosse tête

Hypophthalmichthys nobilis © Michigan Sea Grant Archive, University of Michigan and Michigan State University, Bugwood.org

Ces deux carpes se retrouvent principalement dans de grandes rivières et leurs plaines inondables associées, en plus des habitats lacustres2. La carpe à grosse tête est généralement zooplanctivore, mais peut aussi se contenter d’autres ressources2. Pour leur part, les carpes argentées adultes s’alimentent principalement de phytoplancton grâce à leurs branchicténies (structure interne similaire à un peigne osseux et servant à retenir les proies en suspension qui entrent par la bouche) adaptées à de plus petites particules2. Ces deux carpes ont besoin de grandes rivières pour compléter leur cycle de vie2.

Carpe à grosse tête

Hypophthalmichthys nobilis © 2013 Joseph R. Tomelleri – Cimarron Trading Company | joe@americanfishes.com

Pourquoi s’en soucier Avec leur appétit féroce et leur croissance rapide, c’est toute la communauté aquatique en suspension qui pourrait être directement affectée par l’arrivée de ces deux espèces dans nos eaux. En effet, en se nourrissant du phytoplancton, la carpe argentée pourrait par exemple compétitionner avec les larves de poissons, les moules et d’autres espèces de poissons planctivores indigènes se nourrissant de la même ressource5. Du côté de la carpe à grosse tête, les effets seraient semblables, affectant toutefois davantage le zooplancton1. Enfin, la carpe argentée pourrait représenter un danger pour les plaisanciers, car lorsque perturbée par le son des moteurs d’embarcations nautiques, les bancs de la carpe argentée sautent frénétiquement hors de l’eau2.

Les commentaires sont fermés