Carpe noire

(Mylopharyngodon piceus)

«Téléchargez la fiche en format PDF»

Origine et distribution

La carpe noire est la seule espèce de carpe asiatique molluscivore. Elle est établie à quelques endroits aux États-Unis1, mais toujours absente des eaux canadiennes2.

 

Description

Carpe noire

Mylopharyngodon piceus © Leo Nico, United States Geological Survey

Poisson pouvant mesurer jusqu’à 1.5 m et peser plus de 70 kg, la carpe noire ressemble beaucoup à la carpe de roseau1. Elle s’en distingue toutefois par son patron général plus foncé et par l’aspect de ses dents pharyngiennes ressemblant à nos molaires, une adaptation à son type d’alimentation1. Comme les trois autres carpes asiatiques (argentée, grosse tête et de roseau) pouvant vivre en région tempérée, elle ne présente pas de barbillons près de la bouche3. La carpe noire et la carpe de roseau sont les seules carpes asiatiques à ne pas présenter de quille sur leur surface ventrale3.

 

Carpe noire

Mylopharyngodon piceus © 2013 Joseph R. Tomelleri – Cimarron Trading Company | joe@americanfishes.com

Habitat, biologie et pourquoi s’en soucier

Nécessitant de grandes rivières pour se reproduire1, la carpe noire ne semble pas poser autant de problèmes que ses trois consœurs asiatiques présentes sur le territoire nord-américain. Toutefois, cette carpe a la capacité d’influencer le fonctionnement de la chaîne alimentaire des milieux envahis en consommant les brouteurs (gastéropodes) et les filtreurs (bivalves)4 qui sont souvent des éléments clés dans ces milieux. D’ailleurs, les bivalves indigènes sont déjà grandement affectés par la présence des moules exotiques (moules zébrées et quaggas)5. Ainsi, l’établissement dans nos cours d’eau de ce poisson vorace pourrait représenter le coup de grâce pour nos moules d’eau douce4. Toutefois, cette espèce est connue pour s’alimenter aussi de nos moules envahissantes2. On ne peut donc pas connaître actuellement quel serait l’impact de la carpe noire sur la communauté de moules d’eau douce.

Les commentaires sont fermés