À l’intention des animaleries

Bonnes pratiques

  1. Soyez informés de la réglementation existante en matière d’importation d’espèces exotiques.
  2. Soyez informés des espèces exotiques envahissantes au Canada ou susceptibles de l’être; évitez de tenir ou d’inclure ces espèces dans votre inventaire.
  3. Soyez au courant des faits concernant la propagation d’animaux domestiques exotiques envahissantes :
    • L’introduction d’espèces envahissantes dans la nature peut provenir du relâchement:
      • d’animaux domestiques comme tel
      • de bactéries, maladies et parasites associés aux animaux domestiques
      • de la nourriture destinée à ces animaux
      • des plantes agrémentant leur aquarium/terrarium
      • de l’eau de vidange des aquariums
    • C’est le public, dans la chaîne de transfert d’un animal exotique depuis les grossistes internationaux, qui est le maillon qui rejette le plus d’espèces dans le milieu naturel (REF).
    • Les facteurs les plus susceptibles d’entraîner la prolifération d’une espèce exotique en milieu naturel sont (REF):
      • Les clients
      • Les ventes effectuées via internet
      • Les animaux gratuits ou peu coûteux
      • Les espèces dont la taille augmente énormément, qui se reproduisent facilement, qui demandent des soins spéciaux ou qui ont des tempéraments agressifs
      • Les espèces déjà bien adaptées à la région d’accueil (entre autres celles dont la région d’origine ressemble à la région d’accueil)
  4. Dotez-vous de mesures concrètes permettant la limitation du relâchement d’espèces exotiques dans l’environnement :
    • Un plan d’inspection et de quarantaine des espèces exotiques que vous vous procurez
    • Des brochures explicatives au sujet des soins et des précautions pour chacun de vos animaux exotiques qui pourront être remises aux consommateurs
    • Un code de conduite et/ou de pratique concernant les espèces exotiques qui inclut une formation auprès de vos employés
    • Une campagne de sensibilisation auprès de vos clients
    • Un registre de vos clients ayant acheté des organismes exotiques
    • Un programme d’accueil des organismes dont les clients souhaitent se départir
    • Une précaution lors de la vente de plusieurs animaux de la même espèce à un client. Dans la mesure du possible, optez pour des individus de même sexe dans le but de réduire les risques de reproduction incontrôlée.
    • Un programme de stérilisation des animaux domestiques
  5. Assurez-vous de fournir le nom latin des organismes achetés par vos clients
  6. Informez vos clients :
    • Propriétaires d’animaux de compagnie
      • Achetez vos animaux de compagnie auprès de distributeurs reconnus. Les animaux de compagnie exotiques doivent être étiquetés correctement, légalement importés et sans ravageurs et maladies qui pourraient se propager dans la nature;
      • Ne relâchez jamais vos animaux de compagnie dans la nature
      • À ce sujet, contactez la SPA de votre région, votre vétérinaire ou votre animalerie pour connaître comment se départir de façon sécuritaire d’un organisme dont vous ne voulez plus. Plusieurs solutions existent, notamment le retour à l’animalerie (si elle le permet), le don ou l’échange avec d’autres gens (via internet par exemple) ou à des écoles, centres de personnes âgées, etc. L’euthanasie est finalement la dernière solution.
      • Ne videz pas votre eau d’aquarium dans les cours d’eau ou le réseau d’égouts, transvidez-le plutôt sur de la terre sèche; vous pouvez également utiliser cette eau pour arroser vos plantes!
      • Portez une attention particulière afin de ne pas acheter d’animaux ou de plantes aquatiques envahissants lorsque vous vous procurez du matériel sur internet ou par correspondance.

       

Les commentaires sont fermés